Too much and not enough, 2019

vidéo 360° (4’30”), les casques de réalité virtuelle, tapis gazon, vidéo projetée (en boucle) au sol

dimensions variables

exposition « Grasping water », S.a.L.E Docks, Venice, Italy

exposition, VR box, Casino, Luxembourg, Luxembourg

"Sur fond des Quatre saisons de Vivaldi et de plans sur la lagune de Venise, Too much and not enough (2019) propose une exploration orchestrant le conflit entre le manque et l'excès de deux éléments essentiels à la vie : l'eau et le soleil. En exploratrice au costume futuriste, armée de perches à selfie et autres trépieds, Mona - nom occidental choisi par l'artiste d'origine coréenne en référence au personnage principal du film Sans toit ni loi d'Agnès Varda -, arpente des lieux à l'écosystème potentiellement fragile, alternant entre canaux et mondanités dans cette lagune tant prisée depuis l'aube des temps. Sur des notes tragicomiques et un déferlement de superlatifs se construit une symphonie en trois langues - en coréen, anglais et français. Sauve-moi, dit-elle, et s'échoue dans le feuillage au pouvoir photosynthétique." - Stilbé Schroeder

https://www.casino-luxembourg.lu/fr/Expositions/Too-much-and-not-enough